Financement participatif

Aidez la brasserie des quatre fées !

Notre capacité de brassage est actuellement de 50L par brassin.
Pour vous proposer des bières à la vente, nous devons augmenter notre capacité et passer à 250L. Alors nous avons besoin de vous !
L’objectif est de 8000€. Toutes les sommes récoltées serviront au développement de la brasserie (en savoir plus).

Participez à la création d’une brasserie artisanale et associative et passez le message autour de vous !

400€ of 8 000€ raised

Vous voulez participer ? Merci !
Cliquez sur la contribution que vous souhaitez apporter et les contreparties* que vous souhaitez. Le paiement est sécurisé grâce à PayPal.

Si vous voulez nous aider sans contrepartie ou donner un autre montant cliquez ici.

10
Informations personnelles

Total du don : 10€

* Visuels non contractuels. Les contreparties seront à retirer à la brasserie ou expédiées (port en sus). Nous vous tiendrons informés dès qu’elles seront disponibles.

À quoi vont servir les sommes récoltées ?

100% atteints ? Nous pouvons augmenter la capacité de la brasserie à 250 L en s’équipant de :

  • cuves de 300 L,
  • nouveau brûleur,
  • échangeur à plaques,
  • pompes,
  • raccords et tuyaux,
  • fermenteurs de 300 L,
  • chambre chaude et chambre froide,
  • matières premières pour le brassin des contreparties,
  • etc…

Plus ? Nous pourrons acquérir plus de matériel, améliorer la qualité de l’accueil en étant mieux équipés et mieux installés.

Moins ? Nous achèterons bien sûr moins de matériel. Cela ne nous empêchera pas de vous proposer nos bières à la vente mais nous aurons sans doute de fréquentes ruptures de stock.

Nos conseils pour déguster une bière

Nos conseils pour déguster une bière

À l’instar du vin, les bonnes bières laissent échapper des arômes, ont des couleurs particulières ou encore des goût bien caractéristiques. La dégustation s’apprend. Voici donc quelques conseils pour une bonne dégustation mais n’oubliez pas que ce n’est qu’avec de la pratique et surtout beaucoup d’attention que vous arriverez à percevoir les arômes les plus fins.

Bonne dégustation !

La température

Afin de ne pas masquer les arômes, une bière doit être servie à la bonne température. Ni trop chaude, ni trop froide.

Nous vous conseillons :

  • Bières blanches : 6 à 8°C
  • Bières blondes, IPA, ambrées : 7 à 13°C
  • Bières rousses, brunes : 9 à 14°C

Le verre

Dans l’absolu chaque type de bière a son verre. Pour déguster, le verre idéal aura une forme plus étroite en haut qu’en bas, afin que les arômes restent prisonniers du verre et celui-ci ne devra pas être trop petit (pas moins de 20 cL). Vous l’aurez compris, les verres Hou…gaaa…rrrrr…den ou pilsner ne sont pas les meilleurs.

Si vous n’avez pas de verre à bière, un verre à vin de type “tulipe” sera parfait.

Votre verre devra être propre et sec. Vous le rincerez à l’eau froide et le sècherez pour éviter les résidus de lessive qui tueraient la mousse.
Certains verres auront même des scarifications au fond pour favoriser la mousse.

Servir la bière

Prenez la bouteille (qui aura été stockée debout) et ouvrez-la sans la secouer.

Versez délicatement en éloignant progressivement la bouteille du verre pour créer un beau col de mousse. 15% de la hauteur est parfait ! Le col de mousse évite l’oxydation de la bière et donc l’altération du goût.

Une fois le col formé, inclinez le verre pour faire monter le liquide sous la mousse et contrôler son épaisseur. Remplissez le verre à moitié.

La dégustation

Observez l’effervescence, la couleur, la texture de la mousse, sa tenue dans le temps, la viscosité du liquide, l’opacité de la bière.

Humez sans remuer pour saisir l’odeur dominante, puis faites tourner la bière dans le verre pour libérer les arômes secondaires.

Goûtez pour percevoir les saveurs, la température, la texture et la balance amertume / sucre qui est amenée par l’équilibre malts / houblons.

Amusez-vous, partagez, échangez vos impressions !

La fabrication de la bière

Fabrication de la bière

Le trempage de céréales maltées et de leur amidon, l’ajout de houblon pour l’amertume, le goût et l’arôme, puis la fermentation du moût ainsi préparé à l’aide de levures constituent les étapes de brassage d’une bière.

Empâtage

Ce processus transforme les amidons contenus dans le malt en sucres fermentescibles. Les céréales sont plongées dans de l’eau chaude afin de produire un liquide sucré appelé moût.

Filtration

Cette étape consiste à laver et à filtrer les céréales détrempées (les drêches) afin d’en extraire le maximum de sucres. La cuve d’empâtage est ensuite vidée et le moût chargé de sucres transféré dans la cuve d’ébullition.

Ébullition

On fait bouillir le moût environ une heure à feu vif. Les houblons sont ajoutés à divers stades. L’ébullition stérilise le moût et permet au houblon de diffuser son amertume et ses arômes au mélange.

Refroidissement

Après l’ébullition, le moût doit refroidir jusqu’à la température de fermentation de 20°C. Si les levures sont ajoutées alors que le moût est trop chaud, elles seront détruites. Un refroidissement rapide réduit les risques de contamination bactérienne et préserve le goût de la bière.

Fermentation

Le moût refroidi est transféré en cuve de fermentation où l’on ajoute la levure. On ferme le couvercle, muni d’un barboteur. Le moût fermente à la bonne température et les sucres contenus dans le mélange se transforment en alcool.

Sucrage et embouteillage

Une fois la fermentation réalisée, on ajoute du sucre. La bière est ensuite soutirée dans dans bouteilles. Grâce au sucre, une re-fermentation permet d’augmenter la carbonatation.